Tendril-of-plant-371550-pixahive-582x1024.jpg

Pool & Share

Industrial and Territorial Ecology (ITE)

If we consider all industrial activities as an ecosystem it appears to be extremely "immature" compared to natural ecosystems. The different species in a natural ecosystem have developed numerous interactions, in which each species has multiple functions contributing to the high productivity and resilience of the ecosystem. 

Contrarily, the companies of an industrial ecosystem are usually separate and independent from one another, responsible for global inefficiency  and fragility of the industrial ecosystem.

In this context, Industrial and Territorial Ecology consists in promoting pooling and synergy opportunities, through dialogues between industries in a park, and then deploying them. In basically, it could be sharing a truck washing station, negotiating a joint housework contract, sharing an equipment ownership... It also applies to waste repurposing, for example paper and cardboard. 

Gingko 21 supports "Deux Rives" district, inside Paris city, as well as four Corsica ativity areas in developing Industrial and Territorial Ecology.

In early March 2017, we also trained environmental consultants from CCI of Paris-Ile de France region on this topic.
Check Our references for further information.

Tendril-of-plant-371550-pixahive-582x1024.jpg

En

Qu’est ce que le TQR ?

Le « travail qui relie » (TQR) nous permet de questionner notre regard sur le monde et d’explorer de nouvelles manières de l’envisager, dans une étroite collaboration avec la nature, le Vivant. Il nous conduit à revisiter la hiérarchie de nos valeurs, et nous donne en même temps de l’énergie et de l’espoir pour nous engager vers un monde plus résiliant.

 

C’est un processus à traverser en groupe. Il s’articule en quatre temps, souvent représentés sur une spirale, pour chacun desquels sont proposés des exercices pratiques sous forme d’atelier :

  1. "S’ancrer dans la gratitude" : réveiller notre capacité d’émerveillement

  2. "Honorer notre peine pour le monde » : faire le deuil, sortir du déni pour oser regarder ce qui nous touche dans le monde, et particulièrement dans l’atteinte à la nature : peur, tristesse, découragement, colère 

  3. "Changer de regard » : s’appuyer sur ces émotions pour ressentir combien nous sommes intimement intégrés à la « toile du Vivant », dans une perspective de « temps long », développer une vision systémique. Cela nous donne force et espoir pour…

  4. "Aller de l’avant » : imaginer des projets qui font sens pour chaque participant et pour l’entreprise (ou le collectif : village, école, association) en mutation, et s’engager sur les premiers pas.

-tête 1

spirale.png